Combien de temps mon enfant peut-il rester devant un écran?

Vous le savez, et le voyez chaque jour. Les enfants passent de plus en plus de temps sur un écran. À un âge de plus en plus jeune. Votre enfant a les yeux rivés sur sa tablette. Votre adolescent est subjugué par son dernier jeu en ligne.

Et votre instinct de parent vous parle. Il vous dit : ce n'est pas normal.

Mais de quel problème parlons-nous exactement? Il y en a plusieurs.

  • Que nous démontrent les études sur l'impact de l'écran chez l'enfant?
  • Quelles sont les conséquences de la lumière bleue émanant des écrans sur la rétine de votre enfant?
  • Quel est le temps d'écran conseillé par tranche d'âge et pour chaque âge (enfant de 3 ans, 7 ans, 10 ans)?
  • Concrètement, par quelles actions passe la prévention des risques liés à l'utilisation des écrans?
  • Comment rester une famille unie malgré les écrans qui vous dispersent?
  • Comment promouvoir la santé de votre enfant dans un monde digitalisé?

Temps d'écran recommandé pour votre enfant et votre adolescent

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Académie Américaine de Pédiatrie (AAP) ont publié des directives numériques pour limiter le temps passé devant l’écran.
Mais ce "temps d'écran" n'est pas la seule variable à prendre en compte. La qualité des médias pour enfants est aussi cruciale. Ou encore la façon dont ils s'intègrent dans le style de vie de votre famille et la façon dont votre enfant s'y engage sont à prendre en compte.

Qui sommes-nous pour vous apprendre ce que vous allez apprendre?
En tant qu'expert·e·s des conséquences du bouleversement digital de notre société. En tant que passionné·e·s par les possibilités du numérique. En tant que Maman. Nous sommes idéalement placé·e·s pour vous donner les chiffres, les recommandations officielles, et les conseils avisés pour que la relation entre votre enfant et son écran s'inscrive dans un plan familial sain : le vôtre.

À la lecture de cet article, vous apprendrez et découvrirez :

  • les dangers de l'écran pour votre enfant sur ses yeux,
  • l'impact et l'influence des heures passées devant l'écran chez votre enfant sur son développement et son apprentissage,
  • les recommandations exactes en matière de temps et d'utilisation de l'écran selon l'âge de votre enfant, quel temps d'écran,
  • les astuces pour savoir comment limiter le temps d'écran chez votre enfant,
  • la prévention efficace des risques en fonction de la durée passée devant l'écran : les règles que vous pouvez instaurer pour votre famille,
  • la protection ultime vis-à-vis de la lumière bleue émise par l'écran : les lunettes anti-lumière bleue pour enfant.

Pour cela, nous aborderons la définition du temps d'écran, des statistiques, la gestion du temps (les quatre types de temps d'écran), les recommandations officielles ainsi que nos conseils. Nous étudierons aussi les conséquences d'un temps d'écran trop élevé pour votre enfant : fondamentaux de la lumière bleue, dégâts photochimiques, développement psychomoteur, troubles du sommeil.

A. Temps d'écran : encore une minute!

1. Que signifie le temps d'écran?

Le temps d'écran, voici la définition de Fauvéa. C'est le temps alloué à l'utilisation passive, active, ou interactive des écrans de télévision, d'ordinateurs, de jeux vidéo, ainsi que les tablettes et autres dispositifs portatifs.

2. Moyenne du temps d'écran chez l'enfant et l'ado

Les statistiques du temps passé devant un écran chez l'enfant et l'adulte étaient les suivantes en 2018 :

  • un enfant de 8 à 12 ans passe 4 à 6 heures par jour à regarder un écran
  • un adolescent passe 9 heures par jour devant un écran, souvent sur son téléphone. Que ce soit en confinement ou au collège.
  • un adulte a un temps d’écran moyen quotidien de 10 heures et demi, souvent au travail, mais aussi sur Netflix et Youtube.

D'ailleurs, nous vous invitons à découvrir comment limiter son temps d'écran sur Youtube. La technique est radicale, testée, approuvée, efficace.

Vous conviendrez aussi qu’en quelques années, votre utilisation des appareils numériques a bien probablement augmenté, notamment du fait de la situation sanitaire vous obligeant à passer plus du temps chez vous. Aujourd'hui, votre temps d'écran est probablement au maximum de vos capacités dans une journée.

2. Comment utiliser son temps d'écran : la gestion

L'idée du temps d'écran comme activité unidimensionnelle est en train de changer. Initialement, les règles en matière de temps d’écran étaient strictement basées sur l’âge. Aujourd’hui, même si elles restent importantes, il ne s’agit plus totalement de quantité (de temps) mais surtout de qualité de contenu. En effet, l'ordinateur, la tablette, le smartphone, sont des appareils fabuleusement polyvalents. Ils peuvent être destinés de nombreuses fins, et être bénéfiques à votre enfant.

Les études de Common Sense Research - CSR, une association américaine destinée à prodiguer les meilleurs conseils aux parents et éducateurs - identifient quatre grandes catégories de temps d'écran.

  1. La consommation passive : regarder des vidéos ou des spectacles, lire et écouter de la musique
  2. La consommation interactive : jeux et navigation sur l'internet
  3. La communication : les appels FaceTime/Whatsapp, l'utilisation des médias sociaux
  4. La création de contenu : par exemple, faire de l'art ou de la musique en ligne.

Les différences entre ces activités sont claires. L'équilibre entre celles-ci est primordial afin de tirer le meilleur des appareils numériques et favoriser le développement de votre enfant. Ce concept est abordé ultérieurement dans cet article. Restez lectrice, restez lecteur 😉

Comment faire pour que vos enfants passent moins de temps sur leur téléphone?

3. Comment limiter le temps d'écran : les quatre options

Il est recommandé de faire attention à la façon dont votre enfant se comporte pendant et après avoir regardé la télévision, joué à des jeux vidéo ou passé du temps en ligne. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter s’il/elle utilise des médias de qualité et adaptés à son âge (chaîne ou vidéo youtube éducative, par exemple). Idéalement, son comportement doit rester positif. Mais aussi, son temps d'écran doit être équilibré par de nombreuses activités saines sans écran.

Si vous êtes préoccupé·e par le danger que représente l’écran pour votre enfant (et vous avez raison de l'être), rien ne vous empêche de créer des règles qui conviennent à votre famille. Cela peut inclure :

  • des limites d'heures quotidiennes de temps d'écran : 3 heures par jour, par exemple.
  • des restrictions sur les types d'écran que votre enfant peut utiliser : télévision, console, tablette, smartphone...
  • des directives sur les types d'activités qu'il/elle peut faire ou les programmes qu'il/elle peut regarder.
  • l'écoute et le respect de l'avis de votre enfant afin que votre plan lui enseigne l’autorégulation. Par exemple, il apprendra lui-même comment limiter son temps de jeu sur sa PS4, LoL (League of Legends), ou Fortnite.

Profitez-en pour découvrir ce qu'il/elle aime regarder ou faire. Ou pour leur présenter de nouvelles émissions et applications à essayer. Ou encore pour programmer une soirée cinéma en famille.
En effet, les lignes directrices de l’Académie Américaine de la Pédiatrie (AAP), publiées en octobre 2016 sont limpides. Certes, elles autorisent les enfants de moins de deux ans à passer du temps devant l'écran. Mais elles mettent aussi l'accent sur la participation des parents dans ce processus. À noter que le temps d'écran en France est significativement similaire à celui des pays anglosaxons.

 

Les lunettes anti-lumière bleue pour garçon

 

Pour un enfant, le temps conseillé devant un écran varie en fonction de son âge mais aussi du contexte familial. Mais alors : quel temps d'écran pour quel âge?

4. Le temps d'écran par tranche d'âge de votre enfant : OMS et AAP.

Voici les quatre recommandations de l'Association Américaine de Pédiatrie (AAP) concernant le temps d'écran par âge de votre enfant : 

  • Bébé de moins de 18 mois (1 an et demi) : évitez d'utiliser les appareils numériques pour autre chose que les appels vidéos. Votre bébé est trop sensible à la lumière bleue des écrans.
  • Enfant de 1 an et demi à 2 ans (si vous choisissez d’introduire les écrans) : privilégiez le contenu de haute qualité, et regardez ou jouez ensemble.
  • Enfant de 2 ans à 5 ans : le temps d'écran préconisé est d'une heure par jour. Exclusivement destiné à des programmes, des vidéos, du contenu de haute qualité.
  • Enfant de plus de 5 ans : il n’y a pas de chiffre magique. Cela dépend de l’éducation, l’accompagnement que vous apportez à votre enfant. Établissez et développez un dialogue avec votre enfant, pré-ado ou votre adolescent. Faîtes-lui comprendre les enjeux, les dangers, mais aussi les bénéfices qu'il peut tirer de son écran s'il l'utilise bien.
  • Le temps d'écran que l'on recommande pour les adolescents (12 ans et plus) : 4 heures par jour, dont la moitié à des fins éducatives. Seulement si votre enfant est protégé par des lunettes de repos anti-lumière bleue efficaces. Ce chiffre est arbitraire et, même si nous savons qu'il serait bénéfique de le réduire, nous sommes aussi conscientes que cela serait une douce utopie.

5. Le Docteur Stéphane Clerget conseille un temps d'écran par âge

Le Dr Stéphane Clerget est médecin spécialiste en pédopsychiatrie et psychiatrie de l'adolescence, à l’hôpital de Cergy-Pontoise.
Il conseille une règle simple en matière de temps d'écran : "Une heure par année d'âge, par semaine".
Votre enfant a 10 ans? Son temps d'écran conseillé est de 10 heures par semaines, soit moins d'une heure et demi par jour. 

Temps d'écran par âge : tableau

Même si nous sommes tout à fait du même avis concernant cette recommandation, nous y ajouterions :

  • qu'il faut, en plus de limiter le temps d'écran, se protéger contre la lumière bleue.
  • que ce temps d'écran recommandé reste très difficile à atteindre dans une société qui nous incite tous et toutes - adultes, personnes âgées, enfants - à se servir massivement des outils digitaux.

Les fondamenteux à retenir? L’écran ne doit pas interférer avec l’apprentissage. Et ce, que votre enfant ait 8 ans ou 14 ans. Mais aussi, il est primordial de privilégier à tout prix l'équilibre de votre enfant :

  • les relations avec la famille,
  • l’activité physique,
  • le sommeil,
  • la santé mentale.
Ceci est parfois plus difficile à appliquer que cela n’en a l’air. Ainsi, comme évoqué ci-dessus, il peut être utile d’instaurer un plan familial avec des règles cohérentes pour les enfants plus âgés.

La plupart des familles traversent des périodes de forte et de faible utilisation des médias et appareils digitaux. Et aujourd’hui, le confinement amène les familles à passer un temps considérable devant les écrans. L'équilibre est difficile mais essentiel.

B. Temps d’écran record chez les jeunes : les quatre dangers prouvés

Voici quelques-uns des principaux problèmes qui peuvent survenir si votre garçon ou votre fille passe trop de temps devant un écran.

1. Développement cognitif : troubles du langage

Certes, le fait d'allumer la télévision ou de regarder une vidéo YouTube peut calmer votre enfant sur le moment. Mais sur la durée, une mauvaise gestion de temps d'écran peut entraîner des problèmes de comportement chez les jeunes. Une consommation excessive du digital, notamment de la télévision, est associée à des retards dans la cognition, le langage et le développement socio-émotionnel. Une étude française 🇫🇷 sur l’utilisation d’écran chez les enfants arrive à la conclusion que regarder un écran le matin dès le réveil multiplierait par trois le risques de troubles du langage.

Cela peut s'expliquer par le fait que l'humain garde le dessus. C'est-à-dire que votre enfant apprend à interagir d'abord par les relations humaines avec des personnes, et par les utilisations d'objets, davantage qu'avec une consommation passive de son portable.

2. Développement moteur et affectif

Pour aller un peu plus loin, voici une liste des 10 conséquences possibles de l’écran sur le développement psychomoteur et affectif de votre enfant :

  • troubles du sommeil (retard d'endormissement, réveil nocturne)
  • échec scolaire
  • moins de temps passé à la lecture et au développement de son lexique
  • moins de temps passé avec sa famille et ses amis
  • moins de temps passé aux activités en plein-air ou à l’activité physique
  • moins de temps passé à apprendre d’autres façons de s’amuser
  • problèmes de poids
  • troubles de l’humeur : dépression, anxiété
  • mauvaise image de soi et de son corps
  • la peur de rater quelque chose

3. Santé mentale et écran

Trop de temps passé devant un écran peut également nuire à la santé mentale des enfants et des adolescents. Une vaste étude réalisée en 2018 a révélé que les adolescents qui avaient un temps d'écran quotidien de 7 heures avaient deux fois plus de chances de recevoir un diagnostic de dépression ou d'anxiété, par rapport à ceux qui utilisaient des écrans pendant moins d'une heure.

Comme évoqué précédemment, le type de médias qu'un enfant regarde a aussi un impact sur son comportement.  Car, dès l'âge de 6 mois, un enfant a tendance à imiter les actions qu’il voit. Une étude montre une forte association entre violence et télévision chez l'enfant. Une autre étude démontre la corrélation entre violence et jeux vidéo chez l'enfant. Bien que contestées par certain·es, ces statistiques restent plausibles sur le principe et amènent au moins à la précaution.

4. Enfant sédentaire : surpoids et obésité

La plupart du temps, lorsque votre enfant regarde un écran, il est évidemment assis ou couché. Plus il passe de temps sur un écran, moins il est physiquement actif. Cette sédentarité augmente drastiquement le risque d'obésité, ainsi que de pathologies chroniques comme les maladies cardiovasculaires.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s'en tient à des durées spécifiques de temps d'écran en partant de la théorie que les activités sédentaires, comme les jeux vidéo, contribuent à l'épidémie mondiale d'obésité.

Par exemple, être devant un écran peut inciter votre enfant à grignoter sans réfléchir. Une étude scientifique sur l'apport en calories, datant de 2008, (cela commence à remonter!) a montré que les enfants qui réduisent de 50 % leur temps d'écran consomment beaucoup moins de calories que ceux qui respectent leur horaire normal.

Les adultes qui passent plus de temps devant un écran sont plus exposés au risque d'obésité. Une étude de 2003 (là, nous remontons très loin dans les archives), a suivi des femmes pendant six ans. Elle a révélé que pour deux heures passées devant la télévision chaque jour, les femmes avaient 23 % de risque supplémentaire d’être en surpoids.

5. Temps d'écran et sommeil de votre enfant/adolescent

Les lunettes de repos sans correction pour votre fille.

Les écrans émettent de la lumière bleue qui inhibe la sécrétion de mélatonine. Cette hormone régule votre rythme circadien, c’est à dire le moment où vous dormez, et le moment où vous êtes éveillé·e.

Une étude de 2019 a montré qu'un temps d'écran trop élevé peut entraîner des symptômes d'insomnie chez l'adolescent. En effet, les adolescents qui utilisent les écrans plus de 3 heures par jour ont beaucoup plus de mal à s'endormir que ceux qui les utilisent moins souvent.

Aussi, les conséquences de la lumière bleue sur le sommeil sont le plus néfastes juste avant le coucher. Environ 90 % des adultes utilisent un écran moins d'une heure avant de dormir. Ceci a pour effet d’affaiblir le sommeil paradoxal (ou sommeil REM - Rapid Eye Movement). Or, c’est précisément ce sommeil qui permet le plus de se sentir reposé dès le réveil du lendemain.

Ainsi, regarder l'écran dans le noir avant de dormir cause à votre enfant:

  • un endormissement difficile
  • un réveil nocturne.

Pour rétablir l'horloge biologique interne de votre enfant, nous vous conseillons de l'inciter à :

  • porter une paire de lunettes anti-lumière bleue
  • ne pas regarder son écran au coucher
  • privilégier lecture (livre ou liseuse) ou podcast le soir au coucher.

Ceci lui permettra d'être en forme le matin, et vous laissera avec davantage d'énergie.

6. Migraine et douleurs cervicales

Regarder un téléphone ou un écran de tablette pendant trop longtemps. Voilà ce qui met aussi à rude épreuve les muscles de votre cou ainsi que vos vertèbres cervicales. En effet, cela crée une posture affaissée, non naturelle.

Une expérience sur les écrans, datant de 2010, a révélé que les adolescents qui passent plus de temps à utiliser des écrans ont davantage de risques de migraines et de mal de dos.

La posture idéale devant l'ordinateur :

  • angle de 90° pour :
    • chevilles : pieds à plats
    • genoux
    • coudes
  • distance entre les yeux et l'ordinateur : une longueur de bras, ou deux fois la diagonale de l'écran.

Notre règle originale pour un bon temps de pause lors du travail devant l'écran : 10-10-10.

  1. 10 minutes de travail sur l'écran
  2. Fixez un point situé à 10 mètres de vous...
  3. Pendant 10 secondes.
Pause travail ordinateur

7. La lumière bleue et la rétine de votre enfant

Pourquoi la lumière bleue est-elle dangereuse?

Lorsque le photon de lumière bleue, chargé d'énergie, traverse le cristallin de votre enfant puis atterrit sur les cellules photoréceptrices de sa rétine, celui-ci leur transmet cette même énergie.
Par un mécanisme physiopathologique encore à l'étude, la rétine devient la victime de cette agression intense et chronique. Sa réaction? Vieillir - trop tôt. Puis mourir - par apoptose.

En effet, la plage du spectre visible aux longueurs d'onde 380nm-450nm est associée à un risque accru de pathologies rétiniennes, en particulier au niveau de la macula.
La lumière bleue fait vieillir la rétine de votre enfant bien avant l'heure de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA, première cause de cécité en France).

Quel est l'effet de la lumière bleue sur la rétine?

La liste est non exhaustive et amenée à être étoffée au fil des décennies.
Voici notre liste des lésions photochimiques de la rétine induites :

  1. Activation du rétinal tout-trans, qui entraîne la production de radicaux libres dans les cellules - tel que le radical superoxyde.
  2. Une excitation accrue de l'A2E, fluorophore photosensible, qui entraîne lui aussi une suractivation de stress oxydatif.
  3. Dommages au niveau de l'ADN des cellules rétiniennes.
  4. Accumulation de grains de lipofuscine - pigment du vieillissement - dans les cellules photoréceptrices et l'épithélium pigmentaire rétinien.

On ne veut pas vous faire peur.

Mais protéger les yeux de votre fille ou de votre garçon contre la lumière bleue n'en reste pas moins une urgence.

Pour être protégé·e, il existe des solutions radicalement efficaces contre la lumière bleue.

D. Temps d'écran chez les jeunes : que retenir?

1. Risques

Passer trop de temps devant les écrans a des conséquences sur la santé de votre enfant. Sur ses émotions, sur son cerveau, sur son sommeil, sur son développement psychomoteur, et sur sa rétine. Mais aussi sur son intégration sociale, et son bien-être au sein de votre famille.

2. Dialogue

Vous connaissez maintenant le temps d'écran normal : celui que vous avez convenu avec votre enfant. Certes, nous vous conseillons de suivre les recommandations de l'AAP et de l'OMS, et des experts pédopsychiatres. Mais surtout, sachez vous écouter vous-même en tant que parent. Posez-vous la question de ce qui est bénéfique ou non pour votre enfant, pré-ado, ou adolescent. Gardez le dialogue au sujet de son temps d'écran. Discutez ensemble des enjeux, des dangers, et des bénéfices qu'il peut tirer de son écran.

3. Harmonie

Le développement psychomoteur de votre enfant passe d'abord par votre engagement en tant que parent. Ce premier pilier construit la personne qu'il/elle deviendra.
Aussi, il reste capital pour votre enfant d'équilibrer sa vie avec des expériences enrichissantes hors écran (IRL - In Real Life). Cela concourra à son développement sain, son véritable épanouissement personnel et votre bonheur familial.

4. Protection

La véritable protection de votre enfant face à l'écran : Fauvéa.

Lunettes anti-lumière bleue pour Enfant

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published